À quoi sert l'hypnose et la PNL

Le problème ancré en profondeur, tel une habitude, nécessite un levier profond pour être délogé. Et c’est à ce moment là que l‘hypnose thérapeutique humaniste intervient. L’hypnose aide à trouver des solutions, c’est comme implanter une graine invisible qui va faire son chemin tout seule dans l’esprit de la personne.

L’hypnose est d’abord un état de conscience, où l’esprit critique est mis en veille, et où l’esprit réagit positivement à certaines images. Elles est un état naturel dans lequel chacun peut se retrouver sans le réaliser plusieurs fois dans la journée, comme le fait d’être présent, sans l’être en même temps. Cet état nous sort de notre manière habituelle d’opposer des pensées, de faire des choix, et peut changer notre façon de voir ou d’appréhender une situation. C’est un générateur de nouvelles solutions ! Cet état donne accès à un espace où sont stockés nos “comportements automatiques”, notamment par nos schémas familiaux, sociaux ou environnementaux.

Cette forme d’hypnose est l’absence de manipulation, même thérapeutique : pas de suggestion, pas de techniques cachées ou subliminales. Le thérapeute aide la personne à atteindre un état de conscience augmentée et c’est elle, toujours guidée, qui procède à la thérapie, comme elle le veut et à son rythme. Aucune perte de conscience, donc, bien au contraire ! L’hypnothérapeute fait appel aux métaphores, aux symboles et archétypes (langage de la grande Conscience) pour fournir des solutions et des méthodes utiles dans l’objectif de conduire la personne à effectuer les changements nécessaires.

Par la PNL (Programmation neuro-linguistique), je procède à l’évaluation de vos schémas, croyances, valeurs, comportements…  ainsi que de votre structure actuelle, et pratique les interventions de changement adaptés afin de parvenir aux résultats escomptés. (Pattern, peur, blocage, dépendances…)

Par l’hypnose (hypnothérapie humaniste) j’ouvre l’accès à un niveau de communication plus élevé de conscience. J’agis à titre de guide et donne les clefs nécessaires à l’action sur l’inconscient pour activer le changement et l’évolution désiré.

Chaque rencontre est suivi de travaux personnels, sous formes de questionnaires, de lectures, de vidéos, d’apprentissage de techniques (auto-hypnose, méditation, respiration consciente ou autre) afin de parvenir rapidement aux résultats souhaités.

Adolescent

Adulte

Enfant (à partir de l’âge de 5 ans)

*Émission de reçu pour assurances

Questions fréquentes

Nous sommes tous en état d’hypnose plusieurs fois par jour.

L’état d’hypnose est un état de conscience modifié qu’il nous arrive d’expérimenter presque tous les jours.

Bien que l’hypnose soit un état tout à fait naturel pour l’homme, il reste l’un des phénomènes les plus fascinants de l’esprit humain. Notre capacité à entrer dans cet état de conscience unique ouvre la porte à d’innombrables possibilités de guérison, d’auto-exploration et de changement. 

Comment se manifeste l’état d’hypnose?

Concrètement, chacun d’entre nous expérimente l’hypnose quotidiennement. Il s’agit de ces quelques instants ou vous « décrochez » du temps présent. Votre esprit s’évade pour très peu de temps, vous perdez la notion du temps et la perception de tout ce qu’il se passe autour de vous. C’est ce qui peut arriver lorsque vous lisez, lorsque quelqu’un vous parle et que vous pensez à autre chose (vous lui demandez de répéter, car vous avez perdu le fil !), mais aussi dans sa voiture lors d’un embouteillage ou très souvent, dans un ascenseur. Dans cet instant de rêverie, le conscient « lâche » prise et abaisse sa vigilance (perte des notions extérieures) pour se focaliser sur autre chose, générée cette fois par l’inconscient (le travail de l’imaginaire).

Non, l’hypnose est un état actif. On peut rentrer en hypnose debout ou avec les yeux ouverts. L’hypnose n’est pas de la relaxation, même si c’est un état agréable, duquel on ressort souvent revigoré. L’hypnose est comme un état de « veille paradoxale ». Les états d’hypnose sont variables en fonction de la personne et du travail à réaliser. Certains états d’hypnose se rapprochent d’une sorte d’hyper-conscience ou d’hyper-vigilance.

Par un certain mystère, l’hypnose évoque à tort une sorte de pouvoir occulte de celui qui l’utilise. Ne vous inquiétez pas, il y a des « sécurités » dans notre cerveau qui nous empêchent de faire quelque chose de contraire à vos valeurs. Si vous vous mettez à faire un strip-tease commandé par un hypnotiseur de foire, ce n’est pas qu’il vous contrôle, mais plutôt que vous possédez quelques pulsions exhibitionnistes !

L’hypnose est très bénéfique pour le corps et l’esprit. Aucune contre indication particulière pour la pratique de l’hypnose. Vous offrez simplement à votre esprit de nouvelles ouvertures, de plus grandes possibilités.

L’hypnose est un rendez-vous avec le bien être.

 

Absolument pas ! L’hypnose est au contraire un moyen de reprendre du contrôle sur soi-même. Rien n’est imposé et personne ne peut aller contre vos valeurs ou votre volonté. L’inconscient filtre et prend ce qu’il y a à prendre et rejette ce qui n’est pas utile. L’hypnothérapeute n’est là que pour faire émerger tout le potentiel de la personne, avec la coopération de celle-ci.

Grâce à l’hypnose vous pouvez augmenter votre créativité, vos capacités d’apprentissage, de concentration, de mémorisation, mieux vivre avec vos émotions, contrôler la douleur… Non seulement vous gardez toute votre volonté, mais vous gagnez aussi en contrôle sur vous-même et développez toutes vos potentialités !

À aucun moment une personne sous hypnose ne perd le contrôle de sa volonté. Elle demeure libre de poursuivre la transe ou bien d’en sortir. L’emploi de suggestions contraires à l’éthique aurait pour résultat de faire sortir la personne de l’état hypnotique.

La personne en transe hypnotique ne perd pas sa volonté, une idée souvent associée à l’hypnose de spectacle. Chacun possède une capacité naturelle de réponse à l’hypnose. Ainsi le praticien ne prend jamais le contrôle du client. La personne demeure en tout temps consciente de ce qui lui arrive même au cours d’une transe profonde. Par exemple, il arrive souvent aux gens de se réveiller dans leur lit juste avant un tremblement de terre ou l’incendie de leur maison. C’est qu’une aire du cerveau très ancienne appelée le cerveau primaire (ou reptilien) est responsable des fonctions de survie. Cette aire contrôle la respiration, le rythme cardiaque, la température corporelle, les réflexes de survie. Cette partie reste toujours disponible pour sortir un individu d’un danger potentiel et ce même durant le sommeil.

Comme l’hypnose n’est pas du sommeil (voir question précédente), il n’y a aucun risque ! C’est un état dans lequel on est tourné vers l’intérieur de soi, à l’écoute et réceptif. Mais on reste conscient de ce qui se passe pendant la séance. En cas de problème qui surviendrait à l’extérieur (alarme incendie ou autre), l’inconscient qui est là pour vous protéger, vous ramènera immédiatement.

Tout le monde est hypnotisable. Bien entendu si vous n’avez pas du tout envie de rentrer dans un état d’hypnose, personne ne pourra vous y forcer. Le chemin se fait à deux, l’hypnothérapeute est simplement là pour vous guider et faciliter le travail.

Une séance est un aussi un apprentissage que vous pourrez réutiliser ensuite, en auto-hypnose. Selon le travail abordé, je vous donnerai des exercices à faire chez vous pour renforcer l’effet de la séance et continuer d’explorer, chez vous ou n’importe où, le monde de l’hypnose.

Par ailleurs, les résultats d’une séance d’hypnose ne dépendent pas de la profondeur hypnotique. Une transe légère ou hypnotique suffit le plus souvent à créer des changements profonds.

Lors d’une séance d’hypnose humaniste, l’autonomie et la compréhension des blocages sont donc au cœur de la séance.

La personne qui consulte a donc un contrôle total sur ce qui se passe grâce à l’état de conscience augmentée.

L’hypnose humaniste se distingue grâce à son principe hypnotique en ouverture qui consiste à éveiller la conscience tandis qu’elle est dans son état normal. Cette pratique provoque une transe différente de l’hypnose conventionnelle et il y a donc un état modifié et une augmentation de conscience.

Pour une personne réticente à l’hypnose, cet état de conscience est plus singulier, plus agréable en ressenti.

L’hypnothérapie est considérée comme une thérapie brève. Cependant, le nombre de séances dépend de nombreux paramètres. Pour certaines personnes, une seule séance permettra d’installer les changements voulus, tandis que pour d’autres il en faudra 6. Il n’y a aucune règle. Comptez une moyenne de 3 séances. Tout dépend de l’engagement actif et de l’ouverture de la personne venant consulter.

UN CHANGEMENT RAPIDE SOUS HYPNOSE, DES EFFETS IMMÉDIATS

Une fois que le travail en hypnose thérapeutique s’est effectué avec l’inconscient, les changements et les effets de l’hypnose se font ressentir immédiatement.

Le changement constitue pour notre cerveau un véritable chantier qui implique des changements structurels. Il faut donc beaucoup de volonté pour y arriver. C’est justement le rôle de l’hypnose : faciliter ce changement.

Pour notre cerveau, le mécanisme du changement est un véritable traumatisme. Notre inconscient a inscrit un certain nombre de schémas qui régissent nos comportements, nos habitudes et notre vision du monde.

Rompre, ou changer certains de ces schémas est un mécanisme extrêmement difficile à faire au naturel, c’est le sentiment de difficulté que l’on ressent lorsqu’il faut changer ses mauvaises habitudes comme arrêter de fumer par exemple. Elles sont si ancrées au plus profond de nous-mêmes, qu’il est très difficile de s’en débarrasser.

La plupart du temps, on ne s’en rend pas compte et tout nous parait naturel puisque les changements se jouent dans l’inconscient. C’est la raison pour laquelle changer avec l’hypnose est beaucoup plus facile et rapide.

L’autohypnose et l’hypnose permettra, par exemple, de consoler la part d’enfant à l’intérieur de vous qui se met une pression excessive pour des choses qui n’en valent pas toujours la peine, de gagner en sécurité, en confiance et en calme intérieur. Peur: Devant un danger, il est normal d’avoir peur. Mais parfois, il n’y a pas, ou quasiment pas de danger réel, objectif, et pourtant notre cerveau panique. Ou l’inverse: pas assez peur, on évalue mal le danger, et on se laisse atteindre. Vous apprendrez comment demander à votre subconscient d’envoyer le bon signal au bon moment pour bien vous protéger sans vous bloquer. 

Appétit: Comme pour la peur, c’est un signal. Si le corps a besoin de nourriture, il nous donne faim. Mais quand l’appétit est déréglé, qu’on a trop faim, ou pas assez? Il est bon de remettre les pendules à l’heure, et de régler les signaux internes pour que votre appétit soit un allié et non plus votre ennemi.

L’hypnose exerce un bon rôle de soutien psychologique dans les cures d’amaigrissement.

Dans beaucoup de cas, les problèmes de poids sont liés aux émotions. La nourriture devient alors un substitut au manque d’estime de soi, au manque d’amour ou de relations. Bien sur, notre éducation fait partie intégrante de notre relation avec l’alimentation. Des messages tels que « mange, tu seras plus fort » ou « fini ton assiette si tu veux grandir » sont des messages types qui nous poursuive dans notre vie d’adulte.

L’hypnose peut reprogrammer votre subconscient et vous aider à adopter de nouveaux comportements alimentaires qui auront un impact sur votre poids.

On peut dormir beaucoup ou peu, d’ un coup ou en pointillé, l’important c’est d’être parfaitement reposé le lendemain, et en forme pour toute la journée. Or, notre sommeil, même long, est parfois beaucoup plus léger et superficiel qu’on le voudrait. Souvent parce que le cerveau est encore bien trop actif durant la nuit, soucieux, inquiet, stressé. L’autohypnose vous permettra d’approfondir le sommeil et de passer commande de belles nuits bien reposantes.

Par la force de l’habitude, mais pas seulement, on peut devenir l’esclave de certaines choses au quotidien qui nous nuisent et nous détruisent. La cigarette, les jeux, le téléphone, l’alcool, etc. Il y a parfois plus de facteurs qui entrent en jeu que le seul conditionnement, et un avis médical est indispensable. Mais reprendre de l’autonomie sur ses programmations intérieures est un apprentissage essentiel que l’autohypnose vous offrira.

80 % de taux de réussite. L’hypnose aide aussi à lutter contre les effets du sevrage

Fumer par exemple prends sa source dans notre cerveau. Ce que le fumeur doit réaliser pour arrêter de fumer définitivement, c’est qu’il doit d’abord trouver des moyens de satisfaire tous les besoins anciennement remplis par la cigarette. Pour certain, il est facile de trouver d’autres moyens de satisfaire ces besoins, car il s’agit de choses simples, faciles à comprendre et faciles à réaliser.

 

Ne pas reconnaître ses qualités, douter de soi, nous en faisons tous l’expérience a certains moments de notre vie. Lorsque cela est systématique, notre développement personnel en est affecté. Souvent, les personnes qui manquent de confiance en elle se sentent enfermées dans un carcan, elles ont l’impression de ne pas être totalement elles-mêmes, de ne pas développer toutes leurs potentialités.

Le manque de confiance en soi se manifeste généralement par des peurs, des blocages, des inhibitions, qui gênent ou empêchent d’agir. Il se manifeste dans nos relations avec les autres par une sorte de timidité excessive, une réserve permanente : on attend d’être en confiance pour se livrer un peu, on a peur d’être ridicule, on a peur du jugement des autres, etc. On peut également manquer de confiance en soi de façon plus générale, quand il s’agit de prendre une décision, on hésite, on n’ose pas, on reporte à plus tard, etc.

L’hypnose et l’apprentissage de l’auto hypnose peut être d’un grand secours pour améliorer la confiance en soi. Elle permet de travailler soi-même sur les croyances négatives et de les remplacer par d’autres plus positives. On peut également modifier ses mauvaises habitudes, changer des comportements inadaptés lorsqu’on en a pris conscience.

 

La dépression est une maladie très répandue. Elle affecte indifféremment des personnes de tous les âges, de tous les milieux et de tous les styles de vie. Une personne dépressive ressent une diminution de son énergie physique et mentale. Elle est mélancolique et s’isole et se sent vite submergée.

Les signes de la dépression sont : trous de mémoire, manque de désir, tristesse, fatigue mentale et physique prolongée, angoisse.

Le chemin qui nous permet de retrouver un équilibre psychique n’est jamais une promenade de santé, mais les retrouvailles avec l’harmonie ne passent pas forcément par une démarche de plusieurs années. Le patient a aujourd’hui à sa disposition une large palette de thérapies. Parmi ces thérapies, il y a les thérapies par hypnose.

L’hypnose permet en premier lieu d’induire un état d’apaisement musculaire et psychique. Or, on sait combien la dépression s’accompagne souvent de tensions musculaires et de « pensées tendues » et ce, malgré l’apparente apathie du dépressif. L’état hypnotique est propice à un relâchement des tissus et aussi des pensées dont il défait les nœuds

Pourquoi utiliser l’hypnose avec mon enfant ?

La plupart des enfants dont les parents font appel à l’hypnose (que ce soit avec un praticien, ou à la maison avec un guide comme le nôtre) le font pour des raisons d’anxiété de l’enfant. Ces enfants sont généralement stressés par l’école ou par des problèmes relationnels. Les autres raisons d’utilisation de l’hypnose douce pour enfants sont les petits troubles de la vie quotidienne (pipi au lit, troubles du sommeil, de l’appétit, peurs diverses, timidité…)

L’hypnose peut se travailler dès 2 ans avec les enfants, généralement pour des difficultés d’endormissement. L’hypnose pour enfants s’appliquent jusqu’au passage à l’âge adulte.

L’hypnose peut aider les enfants à:

  • Développer sa confiance en lui
  • Se concentrer
  • Mieux manger
  • Faire du sport
  • Avoir de bonnes notes
  • Gérer la puberté

Et à éliminer :

  • Les peurs et les anxiétés
  • Le stress
  • L’hyperactivité
  • Les insomnies
  • Les cauchemars
  • L’énurésie (pipi au lit)

Il y a deux différences majeures :

  • Les enfants n’ont pas besoin de fermer les yeux pour entrer en transe.
  • Les enfants croient plus facilement, et entrent donc plus en profondeur dans la transe et la thérapie.Ils sont très perméables aux idées positives diffusées pendant les transes.

Non. L’hypnose douce pour enfants ne comporte absolument aucun danger. Il n’y a pas de magie noire, de dons ou autres. Encore une fois, l’hypnose est une technique. Il n’y a pas de médicaments.

 

Il faut évidemment parler de la démarche d’hypnose à son enfant avant de lui lire ces histoires spéciales ou de lui faire faire des exercices de relaxation. Les parents doivent être attentifs à deux points particuliers :

  • Votre enfant doit être capable de reconnaître et admettre son problème
  • Votre enfant doit accepter que l’on s’occupe de ce problème.

Pour les plus petits, une réponse formelle à ces deux questions n’est pas requise. L’essentiel est qu’il est l’air de comprendre et qu’il s’implique dans la démarche.

 

L’hypnose peut aider les adolescents à:

  • Améliorer la concentration et la mémoire
  • Réussir un examen
  • Développer une meilleure compréhension
  • Gérer le stress à l’école
  • Gérer les problèmes relationnels.
  • Agir à titre de support en période de transformations physiques, de crises identitaires et de réflexions sur la vie et l’avenir.

L’Hypnose Humaniste se distingue par des processus hypnotiques exactement opposés aux autres formes d’hypnose : « ordinaire » (classique, éricksonienne ou nouvelle). Ces autres formes d’Hypnose plongent la personne dans l’inconscience, volontairement, l’Hypnose Humaniste éveille la personne, en appliquant sur elle les mêmes techniques de modification de conscience, mais toutes à l’envers ! en Hypnose Humaniste, la personne n’est aucunement endormie. Au contraire, elle est « éveillée » comme, peut-être, elle ne l’a jamais été : c’est donc la personne elle-même, guidée par l’expérience de son thérapeute, qui va effectuer le travail de changement. C’est très pédagogique et, la personne sachant comment elle a changé, en garde les leçons – ce qui prévient les éventuelles rechutes et la rend autonome.

L’hypnose humaniste est utilisée sur de nombreux aspects de la vie personnelle. Elle est d’un grand soutien pour des problèmes comme le stress, la dépression, le manque de confiance en soi. Mais elle peut aussi être un accompagnement dans la douleur physique et le renforcement des défenses immunitaires. On peut également utiliser l’hypnose humaniste pour traverser les difficultés de la vie comme un deuil, une séparation, une déception difficile à surmonter. Enfin, elle permet de changer les habitudes qui nuisent au corps comme les addictions ou des compulsions alimentaires. Entre coaching et thérapie, elle est un allié de taille dans le développement personnel.

L’Hypnose Humaniste n’a pas de frontière ou de barrière, de ségrégation religieuse, culturelle ou scientifique. Toutes les croyances (positives et utiles !) sont acceptées. L’objectif de l’hypnose Humaniste et d’aller vers l’avant donc l’important est de savoir ce que la personne souhaite comme changement et quel est le résultat désiré.

L’hypnothérapeute Humaniste travaille sur les bases de cette philosophie. Le thérapeute pratique en hypnothérapie une induction hypnotique, et applique des techniques de changement, utilisant le langage des symboles et Archétypes donc nul besoin de détails sur les expériences passées.

Selon les personnes, l’expérience d’Hypnose Humaniste pourra être fantastique ou intuitive, ou très rationnelle et logique.

Panier